Tenir l’affiche, dans L’Huma !

Dans L’Humanité du jour : mon image En GRRRève! est l’épisode #13 de la série Tenir l’affiche. Cinquante ans après 68, une série graphique au service des luttes, sur une page, à suivre chaque jour dans le quotidien et sur le blog Humaginaire animé par  Thomas Lemahieu, journaliste à l’Huma. Merci à lui !

Publicités
Publié dans Graphisme | Tagué , | Laisser un commentaire

Justice4Palestine

Soutenir, plus que jamais.
Affiche réalisée pour le concert de commémoration des 70 ans de la Nakba, organisé par l’Association France Palestine Solidarité.
#Justice4Palestine au Cabaret Sauvage, c’est CE SOIR !

Publié dans Graphisme | Tagué , | Laisser un commentaire

Gaza

Publié dans Graphisme, Illustration | Tagué , | Laisser un commentaire

Merci factrice !

Cherche et trouve !, Lito éditions, tout frais paru.

Publié dans Illustration | 2 commentaires

Loco… motivés !

Moi qui venais de commencer un carnet cheminot pour y glisser des dessins de trains  et de cheminots… j’ai été rattrapé par l’actu. Mais qu’à cela ne tienne, j’aime ça , l’actu !
Voilà un peu de ma production militante sur les évènements en cours. A suivre…

Publié dans Dessins d'actu, Graphisme | Tagué , , , | 3 commentaires

Carnet cheminot

Y’a pas que les marins dans le dessin
J’ai fait mes premiers pas sur un quai
de gare
Soyons loco, du même métal qu’un cargo
Et soudain retentit la clameur Nougaro :
Je reluquais le rail, assis sur ma valoche
Et l’horloge vaquait dans l’espace vacant

 

Publié dans Carnets & dessins | Tagué , | 2 commentaires

James Guillaume

James Guillaume, né le 16 février 1844.


Imprimeur, militant libertaire, proche de Bakounine dont il partage les idées anti-autoritaires, historien de l’Internationale et de la Révolution française, partisan du syndicalisme révolutionnaire, il défend et incarne l’idée de l’émancipation par les savoirs.
Il fut l’un des principaux membres de la Fédération jurassienne de la Première Internationale.
Sa participation à une manifestation commémorative de la Commune lui valut en 1877 d’être emprisonné, et lui vaut en 2018 toute ma sympathie !
« Par son parcours singulier et méconnu, l’internationaliste suisse James Guillaume a été un théoricien et un passeur des idées pédagogiques progressistes, en particulier l’éducation intégrale issue du monde socialiste et libertaire. Attentif à l’histoire de la Révolution française et de ses projets émancipateurs, il a contribué d’une manière très significative à l’édification des fondements théoriques de l’École de la Troisième République française. » Charles Heimberg, Jean-Charles Buttier, James Guillaume et la pédagogie de l’émancipation.
« Il n’est pas inutile de faire sortir de l’ombre celui qui, derrière Ferdinand Buisson, fut l’artisan du fameux Dictionnaire pédagogique des débuts de l’école publique, gratuite et obligatoire. Un anarchiste qui, plus tard, sera le premier historien de la Première Internationale. » Edwy Plenel, Voyage en terres d’espoir, Editions de l’Atelier, 2016.
« Les ouvriers ont eu, en ce savant homme, un véritable ami. Je crois bien que, même quand il se plongeait dans les archives du Comité d’instruction publique, il croyait servir leur cause. Car il avait la conviction que le peuple ne peut s’émanciper que par l’instruction. L’esprit de la Révolution française était en James Guillaume. » Alphonse Aulard, La Révolution française, janvier-février 1917. Source : James Guillaume, la plume cachée de l’école républicaine.
Pour en savoir plus, voir le carnet de recherche animé par Jean-Charles Buttier.
Publié dans Illustration | Tagué , , | Laisser un commentaire

En esquimau…

Suite du poème de Paul André, Les juments blanches, à paraître ce printemps dans la collection Les Petits Géants chez Rue du monde.

Publié dans Illustration | Tagué | Laisser un commentaire

Angela Davis

Angela Davis, née le 26 janvier 1944 en Alabama.

Membre du Parti communiste, marxiste, féministe et l’une des principales figures du Mouvement des droits civiques américains. En tant que citoyenne, auteure et professeure, elle milite contre le système carcéral, le port d’armes, la peine de mort, la discrimination envers les homosexuels et l’occupation de la Palestine.
Son adhésion au parti communiste américain et au mouvement des Black Panthers lui valut d’être surveillée par le FBI
« Depuis l’essor du capitalisme global et des idéologies associées au néolibéralisme, il est devenu particulièrement important d’identifier les dangers de l’individualisme. Les luttes progressistes (contre le racisme, la répression, la pauvreté, etc.) sont vouées à l’échec si elles ne s’accompagnent pas du développement d’une conscience certaine de la promotion insidieuse de l’individualisme capitaliste. Alors même que Nelson Mandela a toujours insisté sur le fait que ce qu’il avait accompli était le fruit d’un effort collectif, mené avec tous les camarades qui ont lutté à ses côtés, les médias n’ont eu de cesse de l’ériger personnellement au rang de héros. Un processus similaire a tout fait pour dissocier Martin Luther King Jr. du grand nombre de femmes et d’hommes qui constituait le cœur du mouvement pour la liberté au milieu du XXe siècle. Il est essentiel de récuser et de résister à cette description de l’Histoire comme le succès de quelques héros, afin que chacun, aujourd’hui, puisse reconnaître son potentiel et le rôle qu’il peut jouer dans les combats toujours plus nombreux qui sont menés. »
Entretien avec la revue Ballast, mars 2015.
Je mesure ce qu’il y a de contradictoire entre ces propos et cette mise en avant de quelques « figures » par ces portraits. Mais j’ai malgré tout envie de leur rendre hommage et je ne suis pas certain qu’ils/elles soient tellement dans les mémoires et sous les regards aujourd’hui, la mode étant aux pantins ces derniers temps… Donc c’est aussi l’occasion d’un peu de mémoire des luttes et d’histoire un peu moins officielle. Quant à l’histoire des anonymes (l’histoire populaire à la Howard Zinn ou à la Michelle Zancarini-Fournel), j’ai des choses en tête, mais les journées ne font que 24h…
Publié dans Illustration | Tagué , | Laisser un commentaire

Les juments blanches

Je viens de terminer les illustrations pour un poème de Paul André, Les juments blanches, à paraître ce printemps dans la collection Les Petits Géants chez Rue du monde. Comme j’adore dessiner les chevaux,  je me suis régalé !
En voici un premier aperçu.

En breton, pour dire « la jument blanche »,
on dit : « Ar gazeg wenn ».
En arabe, on dit : « El fâras lè bêda ».
En anglais, on dit : « The white mare”.
(À suivre…)

Publié dans Illustration | Tagué | Laisser un commentaire

Des marins qui voyagent

J’en parlais depuis longtemps, j’ai enfin ouvert ma boutique en ligne il y a 2 mois. À la surprise générale, on y trouve des félins, des trains et des marins. En voici quatre qui sont partis… en Bretagne et en Espagne !

Le marin à l’ancre a accosté à Gijon, port atlantique des Asturies au nord de l’Espagne, chez Mambila, belle galerie d’art africain, qui aime aussi les marins !

Lino le tatoué est en Bretagne. Mais lui est quand même toujours en boutique, c’est l’avantage de la gravure !

Et ces deux matelots sont en route pour Saint-Malo, peut-on rêver mieux ?

 

Ce dernier marin a été dessiné sur une page du n°23 de la revue Chasse-marée.
Dans la casquette, on peut voir l’équipage du Montmorency de Dunkerque.

Publié dans Carnets & dessins | Tagué , | 2 commentaires

Liberté des mers

Dessins sur emballage de chocolat, suite !
A retrouver dans la boutique.

Monde, terres et mers, par la vie quotidienne
Et la navigation,
J’ai gagné de savoir quelle image précise
Vient me troubler le coeur.

Louis Brauquier, Liberté des mers, 1941.

Publié dans Carnets & dessins | Tagué , | Laisser un commentaire

Emballage marin

Dessins sur emballage de chocolat.

Publié dans Carnets & dessins | Tagué , | 2 commentaires

Rue de la vie

Publié dans Carnets & dessins | Tagué | Laisser un commentaire

Rosa Luxemburg

Le 15 janvier 1919, Rosa Luxemburg est assassinée par les militaires qui la conduisaient en prison.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Berlin était en insurrection et en grève générale depuis le 5 janvier. Le gouvernement social démocrate conclut un accord avec l’armée pour mater dans le sang la révolte et engage une répression sévère.
Le 15 janvier au matin, Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg, cofondateurs de la Ligue spartakiste, sont arrêtés et seront chacun, séparément, assassinés par les militaires.
(La Ligue spartakiste tire son nom de Spartacus, meneur de la plus grande rébellion d’esclaves de la république romaine. Les Spartakistes militent contre la guerre et pour le pouvoir aux conseils ouvriers.)
Rosa Luxemburg est arrêtée, frappée à la tête à coups de crosse de fusils. Sur le trajet, elle est tuée d’une balle dans la tête par l’un des militaires. Son corps est jeté dans un canal et ne sera retrouvé que quelques mois plus tard. Un communiqué affirme qu’elle a été tuée par une foule de citoyens en colère.
Les assassins seront jugés, mais acquittés en mai 1919.

Rosa Luxemburg était une militante socialiste, communiste et révolutionnaire allemande, née en Pologne le 5 mars 1870.
Les derniers mots de son dernier article « L’ordre règne à Berlin » , paru le 14 janvier 1919 :
« Sbires stupides !
Votre « ordre » est bâti sur le sable. Dès demain la révolution se dressera de nouveau avec fracas proclamant à son de trompe pour votre plus grand effroi :
J’étais, je suis, je serai ! »

Pour lire Rosa Luxemburg, de nombreux textes sont en ligne sur la page qui lui est consacrée sur le site Archive Internet des marxistes.
Pour prolonger  :
Comprendre avec Rosa Luxemburg

Publié dans Illustration | Tagué , , , | Laisser un commentaire